Réduction mammaire : ce qu’il faut savoir

Contrairement à l’idée reçue, une saine image corporelle et un bien-être mental ne passent pas toujours par des seins très développés. Alors que la procédure peut sembler inconcevable pour bien des femmes aux prises avec une poitrine menue, d’autres voient en la réduction mammaire, une possible libération des contraintes physiques dont elles peuvent être la cible au quotidien.

Douleurs, gêne dans le choix des vêtements, dans la pratique sportive, défauts de posture… les conséquences d’une forte poitrine sont souvent insoupçonnées et pourtant très dommageables.

Vous êtes dans cette situation, et avez besoin d’en apprendre plus avant de sauter le pas ? Prenez le temps de considérer tout ce qu’il faut savoir sur l’opération de réduction mammaire. Votre décision n’en sera que plus éclairée.

Contrer l’hypertrophie mammaire pour retrouver l’harmonie corporelle

Outre les désagréments médicaux et esthétiques, des seins trop volumineux paraissent lourds par rapport à la morphologie générale de la personne. Ce phénomène, appelé hypertrophie mammaire, peut apparaître à la puberté, à la suite d’une ou plusieurs grossesses, du processus normal de vieillissement ou à des variations de poids. La diminution mammaire permet d’obtenir un équilibre qui sied davantage à votre corps et à ses changements à travers les années.

Même s’il s’agit d’une intervention très commune, de nombreux points demeurent nébuleux chez les femmes qui l’envisagent. Sachez qu’aucune contre-indication majeure n’est à souligner. Cela dit, c’est bien votre chirurgien qui déterminera si vous êtes en bonne condition pour la recevoir.

L’âge n’est pas discriminant. Ce qui l’est en revanche, c’est le développement mammaire qui doit être achevé. Vous devrez également porter attention à tout ce qui pourrait influencer la tenue de votre buste après l’intervention : votre poids devra être stable depuis au moins un an, et vous devrez attendre 6 à 12 mois après ou 1 an avant une grossesse pour garantir la pleine réussite de l’opération.

Votre ressenti est au cœur de la procédure. C’est pour cette raison que la taille finale de vos seins doit faire l’objet d’une discussion entre votre praticien et vous. De cet échange entre bienveillance et respect, naîtra un sentiment de confiance et de soulagement.

Après une réduction mammaire : cicatrice, complications, convalescence ?

La réduction mammaire vise à retirer l’excédent de peau et de tissu. La deuxième étape, déterminante pour redonner volume, galbe et fermeté à votre poitrine, consiste à repositionner le mamelon et l’aréole. Les sutures ont également une grande importance puisque de leur qualité va dépendre l’aspect naturel et proportionnel des seins. L’opération dure environ quatre heures et se fait sous anesthésie générale.

Le Dr Bernier et son équipe ont le sentiment de faire une différence dans la vie de leurs patientes lorsqu’elles retrouvent confiance et joie de vivre. Pour que l’expérience soit la moins stressante possible, tous ont à cœur de répondre aux inquiétudes qui ne manqueront pas de poindre. Les sutures seront-elles à l’origine de marques disgracieuses qui pourraient remettre en question le soulagement tant attendu ? La convalescence est-elle longue et douloureuse ? Des complications postopératoires peuvent-elles se déclarer ?

À la Clinique de chirurgie et médecine esthétique Dr Mario F. Bernier, la technique d’incision utilisée l’« ancre de bateau », qui converge vers des cicatrices très peu apparentes. En revanche, vous devrez faire preuve d’un peu de patience, car les résultats optimaux ne sont pleinement visibles qu’au bout d’un an.

Diminution mammaire: avant/après

Nous vous présentons ci-dessous quelques photos avant après de chirurgie de réduction des seins. Vous pouvez en voir davantage dans notre galerie photo.

Diminution mammaire avec incision périaréolaires, verticales et horizontales (1 mois post-opératoire)

diminution mammaire - photo avant

Avant

diminution mammaire - photo après

Après

Réduction mammaire avec incisions périaréolaires, verticales et horizontales (3 mois post-opératoire)

réduction mammaire - photo avant

Avant

réduction mammaire - photo après

Après

En moyenne, la convalescence dure deux semaines, au cours desquelles le Dr Bernier reste disponible en tout temps pour vous rassurer, vous expliquer l’évolution des sutures par exemple ou autre sujet qui pourraient susciter des craintes. Sachez enfin que les complications sont rares, comparativement à l’ampleur de l’opération de réduction mammaire, et surtout à son impact sur votre vie.

N’hésitez pas à communiquer avec la Clinique de chirurgie et médecine esthétique Dr Mario F. Bernier pour plus d’information.