Clinique de chirurgie plastique Dr Mario F. Bernier

Radiofréquence nanofractionnelle Venus VIVA

La technologie derrière l’appareil Venus VIVA

Venus Concept ne cesse d’innover en matière de rajeunissement et nous le démontre une fois de plus avec l’appareil VIVA. Combinant la radiofréquence nanofractionnelle et la technologie Smart Scan, cette technologie est efficace pour la régénération faciale et est désignée pour les patients qui souhaitent :

  • Atténuer les rides et les ridules
  • Atténuer l’apparence des cicatrices d’acné et les irrégularités cutanées
  • Raffermir la peau
  • Améliorer le teint et la texture de la peau
  • Resserrer les pores élargis

Un peu d’histoire

C'est en 2008 qu'est apparue la première technologie d'ablation fractionnelle par RF (radiofréquence). La conception était simple et permettait d'infliger la majorité des lésions au derme tout en laissant l'épiderme en grande partie intact. Par ailleurs, des effets indésirables étaient observés dues aux problèmes non résolus de formation d'arcs électriques avec la radiofréquence. Le contact avec les tissus était difficile dans les zones de proéminence osseuse ainsi que sur les peaux grasses. De plus, l’énergie délivrée en une seule impulsion était également très désagréable.

En 2010, le marché offrait une nouvelle solution en intégrant l’utilisation d’aiguilles qui permettaient alors de percer l'épiderme, puis de chauffer de manière sélective le derme en délivrant la radiofréquence à la base ce celles-ci. L’inconfort et les complications associées à ces systèmes ont fait que ces appareils sont peu répandus sur le marché à ce jour.

Venus viva

Aujourd’hui, le Venus Viva nous propose une technologie unique de ressurfaçage par RF nanofractionnelle. En utilisant la RF pour relisser et apporter une micro-perforation de manière partielle ou fractionnelle, nous pouvons traiter de manière sécuritaire tous les types de peau et résoudre les problèmes rencontrés avec les solutions de ressurfaçage précédentes. Le dispositif est idéal puisque nous sommes en mesure de contrôler le rapport entre l’ablation et la coagulation et ainsi atteindre un échauffement important du derme, sans toutefois produire un échauffement massif, rendant ainsi le traitement beaucoup plus confortable et très sécuritaire pour les patients.

L’appareil possède 160 tiges d'une taille de 150 microns, ce qui correspond environ à la moitié de la taille des tiges des autres appareils présents sur le marché. Pourquoi cela est-il important ? Plus la tige est petite, plus la lésion, le temps de convalescence et la douleur seront réduits.

Tiges du Venus viva

L'empreinte est ergonomique et crée une forme qui s'adapte parfaitement aux contours du visage. La profondeur que nous pouvons atteindre est optimale pour nous permettre d'obtenir un maximum de résultats avec un temps d’arrêt réduit.

Le SmartScan renvoie à la manière dont la radiofréquence est délivrée (RF). Lorsque quatre tiges sont actives, les 156 autres agissent en retour. Puis vient le tour des quatre tiges et ainsi de suite. L'énergie circulant grâce à cet algorithme, permet de réduire l'échauffement massif provoqué par d'autres systèmes et par le fait même, d’être beaucoup plus confortable.

Le motif d'échauffement par RF permet la diffusion de chaleur profonde au niveau du derme tout en préservant l'intégrité de l'épiderme. La chaleur générée par la RF démarre à la surface et s'étend sous la peau en formant une ellipse. En fonction du réglage choisi, le degré le plus important de lésions thermiques sera soit relativement superficiel soit plus agressif et profond. Tous deux laissent l'épiderme en grande partie intact, seule une partie des lésions sera visible à l'œil nu.

Venus viva traitement élevés

Paramètres de traitement très élevés

Venus viva traitement faibles

Paramètres de traitements plus faibles

Le système nous permet de choisir la tension et la durée de l'impulsion qui présentent une corrélation avec l'ablation et la coagulation. On peut souhaiter une lésion plus superficielle pour différentes raisons : traitement d'entretien, patients souhaitant un temps d'éviction sociale réduit ou lésions pigmentaires touchant principalement les couches de l'épiderme. Les couches plus profondes contenant les cicatrices d'acné et les irrégularités de surface nécessiteront des traitements plus ablatifs. L'ablation et la coagulation peuvent être observées sur cette coupe histologique.

Venus viva ablation et coagulation

Il a été démontré que les expositions répétées et contrôlées à la chaleur pulsée peuvent, entraîner une augmentation de la synthèse du procollagène par les fibroblastes.

L'ablation est nécessaire afin d’éliminer les tissus que nous souhaitons régénérer et ressurfacer. La chaleur engendrée par la RF permet la vaporisation des tissus et permet à la coagulation de débuter. L'ablation touche à la fois l'épiderme et le derme. L'ablation de l'épiderme agit sur les troubles pigmentaires et les troubles vasculaires visibles alors, que la coagulation est essentielle pour dénaturer les protéines endommagées. Exposées à des températures élevées, les liaisons au sein de la structure de la protéine se trouvent à être altérées et obligent le corps à produire de nouvelles cellules et permettent de rajeunir globalement la peau.

Pour optimiser le confort des patients, nous appliquons une crème anesthésiante topique 1 heure avant le traitement. Pendant le traitement, les patients peuvent s’attendre à ressentir une sensation de picotement et de chaleur. Immédiatement après la séance, la peau est rouge et chaude, parfois légèrement enflée et une sensation de chaleur comme un coup de soleil peut être ressentie. D’ordre général et selon les paramètres de traitement utilisés, les rougeurs sont complètement dissipées après 48 heures. Un plan de soin personnalisé vous sera suggéré par Dr Bernier, où il recommandera généralement entre 4 et 6 traitements à un intervalle de 3 semaines.

CONTACTEZ-NOUS POUR UN RENDEZ-VOUS